L’emballage dans l’industrie alimentaire

L’industrie alimentaire consomme une grande quantité de produits d’emballage. L’emballage est vital pour la chaîne de distribution. Il sert à protéger son contenu contre les divers abus physiques auquel le produit doit faire face dans les centres de distribution, le transport et l’entreposage. Typiquement les stress se divisent en trois grandes catégories : vibration, impacts, empilage. D’autres produits ont aussi besoin d’être protégés contre le chaud, le froid ou encore les deux. Dans ce cas on se préoccupe de la chaîne de température en plus de la protection contre les stress présentés précédemment.

L’emballage en plus d’avoir une incidence sur les coûts du produit a aussi des impacts au niveau environnemental. Ces impacts sont adressés par différentes façon selon les acteurs.  Ainsi depuis quelques mois Wal-Mart a commencé à mettre de l’avant un programme de diminution d’emballage, les Gouvernements du Québec et de l’Ontario sont de plus en train de mettre des mécanismes de taxation de l’emballage que vous utilisez pour protéger vos produits.  D’autres tendances comme les achats en lignes sur internet sont quelques uns des phénomènes qui poussent à la hausse la quantité de produits d’emballage de protection utilisés à chaque jour. Amazon.com mettra bientôt en vente, en ligne,  des produits périssables. Les produits voyagent souvent de plus en plus loin et doivent donc être de mieux en mieux emballés afin d’arriver à destination en bon état.

Les impacts de l’emballage dans l’industrie alimentaire

La non-qualité en emballage prend différentes formes dont la plus évidente est le bris de produit que l’emballage était supposé protéger ou encore une durée de vie raccourcie parce que la chaîne de température a été brisée pendant quelques heures. D’autre part un produit sur-emballé entraîne des coûts additionnels qui seront dorénavant taxés par surcroit. Il faut additionner à ces coûts immédiats l’impact qu’a ce bris chez votre client s’il entre en rupture de stock.

L’optimisation et le design d’emballage

Pour chaque produit il existe un (des) emballage(s) optimum(s). Comment l’atteindre? On parle ici d’une frontière diffuse entre le sur et le sous emballage. Si mon produit est du coté « sous emballage», mes coûts en dommage sur les produits que j’envoie augmentent. Si mon produit est du côté « sur emballage », j’encoure des frais additionnels en matière première qui risquent d’être multipliés par les frais additionnels encourus par mes clients; manutention, disposition, impact environnementaux…

Dans notre prochain envoi nous discuterons de la marche à suivre pour en arriver à un emballage optimal.

Essais d’emballage dans l’industrie alimentaire

  • Vos produits arrivent chez vos clients endommagés?
  • Vos coûts d’emballage sont trop élevés ?
  • Vous avez besoin d’assistance pour le design de votre emballage ?
  • Vos clients vous demandent de faire tester vos emballages ?
  • Vous devez assurer le maintien de votre chaîne de température?

Laboratoires Micom Inc. peux vous accompagner dans vos efforts de développement de votre emballage. Afin d’en assurer la performance, nous offrons aussi une gamme complète de services d’essais d’emballages permettant de simuler les stress auxquels ils auront à faire face dans la chaîne de distribution.   Nous effectuons entre autre les essais suivants :

  • Normes ISTA
  • Vibration (ASTM D999, A1, A2)
  • Chute (ASTM D5276)
  • Compression (ASTM D642)
  • Impact avec plan incliné (ASTM D880)
  • Conditionnement atmosphérique (température et humidité)
    (-73oC à +1500C, 10 – 95% RH) (ASTM D4332)
  • Manutention abusive de grosses boîtes & crates (ASTM D6179)
  • Chute en rotation (ASTM D6179)
  • Cartographie thermique de camions et/ou entrepôts réfrigérés et/ou congélateurs

Si vous avez des questions à propos des essais d’emballage dans l’industrie alimentaire, nous vous invitons à communiquer avec nous dès aujourd’hui. Il nous fera un plaisir de répondre à vos questions.