Les laboratoires Micom offre maintenant les tests AATCC 16.3 et AATCC 169

Les Laboratoires Micom ont le plaisir d’annoncer qu’ils offrent les méthodes AATCC 16.3 et AATCC 169 dans le cadre de leurs services de tests de matériaux et de tests UV. L’objectif de ces deux normes est de caractériser la capacité d’un matériau textile à conserver ses propriétés mécaniques et esthétiques après que ce dernier ait subi un vieillissement accéléré. De plus, ces deux normes reposent sur l’utilisation de lampes à arc au xénon comme source d’éclairage. Donc, ces dernières sont basées sur la norme ASTM G155. Toutefois, la différence entre ces méthodes est que l’AATCC 169 simule une exposition directe au soleil tandis que l’AATCC 16.3 reproduit une lumière traversant une fenêtre.

Les tests AATCC 16.3 et AATCC 169

Les normes AATCC 16.3 et AATCC 169 reproduisent, sur une base accélérée, les conditions d’utilisation prévues du matériau textile afin de pouvoir prédire sa capacité à résister à la dégradation. En effet, en ajustant la température, l’humidité relative, le temps de mouillage et le cycle d’exposition aux UV à l’intérieur de l’appareil, il est possible de reproduire les caractéristiques principales de différents climats.

De plus, il est possible de répliquer les propriétés d’une lumière qui passe à travers une fenêtre ou celles d’une exposition directe au soleil avec la combinaison appropriée de filtres. L’utilisation d’un filtre de type lumière du jour est associée avec la méthode AATCC 169, tandis que le standard AATCC 16.3 repose sur l’emploi d’un filtre de type « Boro-Soda lime ». Les principales propriétés évaluées dans ces tests sont : la solidité de la couleur et la force résiduelle du tissu. L’évaluation de ces propriétés repose sur le fait qu’une lampe à arc au xénon approxime l’ensemble du spectre solaire. Ainsi, il représente la région du spectre responsable de la perte des propriétés mécaniques et de la décoloration.

De plus, des tests mécaniques sont nécessaires pour quantifier les propriétés de rupture, de déchirure et d’éclatement du tissu, tandis que l’emploi d’un standard avec un taux de décoloration connu est essentiel pour évaluer la solidité de la couleur de l’échantillon. Enfin, les deux normes requièrent que les spécimens soient testés conjointement avec un contrôle ayant des performances connues.

Micom offre des services d’essais de polymères pour une grande sélection de matériaux et de produits. Pour plus d’informations sur le test AATCC 16.3 et sur la méthode AATCC 169, nous vous invitons à nous contacter. Il nous fera un plaisir de répondre à vos questions.

Micom est un laboratoire d’essais industriels accrédité par le Conseil canadien des normes, l’ONGC, l’ISTA et de nombreuses autres organisations.


Avertissement

Toutes les informations et opinions contenues dans ce blog sont basées sur l’information et la compréhension que nous avons revues au moment de la publication. Cependant, malgré nos efforts, nous n’offrons aucune garantie quant à leur exactitude, la rigueur de notre enquête ou sa validité. L’auteur de ce blog n’est pas responsable des inexactitudes ou des pertes ou dommages qui pourraient résulter de l’utilisation des informations ou des données contenues dans ce document. Ce blog n’a pas été vérifié pour son exactitude par les associés de groupe de pairs avant la publication.