ASTM D6944

Micom offre la norme ASTM D6944 dans le cadre de ses services de tests de revêtements. ASTM D6944 « Resistance of cured coating to thermal cycling » décrit deux protocoles de tests qui permettent d’évaluer les répercussions de contraintes thermiques répétées sur la capacité d’adhérence d’un système de revêtement à travers l’utilisation d’un test de cyclage thermique et d’humidité. En fait, ce dernier correspond à un type particulier de test de vieillissement accéléré. De plus, il y existe certaines similarités entre la norme ASTM G85, qui est un test de corrosion cyclique, et les tests de cyclage thermique et d’humidité. En effet, ces derniers utilisent une procédure cyclique pour induire la détérioration du revêtement de l’échantillon, mais ils diffèrent par les moyens employés pour atteindre l’objectif. Enfin, ce protocole de test doit être jumelé avec un autre test de revêtements afin de caractériser les propriétés du spécimen après l’exposition, car cette méthode fournit uniquement les conditions du test.

Évaluation de la résistance d’adhésion d’un système de revêtement suite à un stress thermique — utilisation et facteurs à prendre en considération :

L’objectif de la norme ASTM D6944 est de déterminer l’impact des contraintes thermiques sur la capacité d’adhésion d’un système de revêtement à travers un test de cyclage thermique. En effet, ce type de test consiste à exposer un échantillon à des conditions de test cyclique afin d’identifier l’évolution d’un certain attribut après que celui-ci ait été exposé à une condition environnementale simulée pendant un laps de temps prédéterminé. En fait, ce standard décrit deux cycles de contraintes qui permettent d’évaluer le comportement d’un revêtement à l’égard d’une contrainte thermique. D’une part, la méthode A correspond à un cycle à trois étapes qui est composé d’une période de gel, de dégel et d’immersion. D’autre part, la méthode B est identique à la méthode A, cependant elle ne contient pas une phase d’immersion dans sa séquence. Peu importe la méthode choisie, cette pratique détaille uniquement les conditions de test requises pour effectuer un stress thermique, mais celle-ci mentionne d’autres protocoles de tests qui peuvent évaluer certaines propriétés. Par conséquent, il est essentiel d’associer cette norme à une pratique permettant de caractériser le bon attribut. Enfin, les résultats obtenus ne permettent pas de prévoir la durée de vie du système de revêtement.

Les principaux facteurs à prendre en considération lors de l’exécution de ce test sont : l’épaisseur du film et la période de durcissement du revêtement.

Paramètres expérimentaux typiques pour le test ASTM D6944 :

Le nombre d’échantillons requis est de deux et il est recommandé de les tester simultanément avec un matériau ayant des performances connues, afin que ce dernier puisse être utilisé comme contrôle. Si le spécimen correspond à du béton, il y a des dispositions à prendre avant de réaliser le test. Les spécifications du test sont énumérées dans le tableau 1.

Tableau I : Conditions de test typiques

ParamètresMéthode AMéthode B
Procédure du cyclage thermique-5 °C ± 3 °C (23 ± 5 °F) pour 16h (dans l’air)

50 °C ± 3 °C (122 ± 5 °F) pour 4h (dans l’air)

25 ± 3 °C (77 ± 5 °F) pour 4h (dans une immersion dans de l’eau du robinet)
-5 °C ± 3 °C (23 ± 5 °F) pour 16h (dans l’air)

50 °C ± 3 °C (122 ± 5 °F) pour 4h (dans l’air)
Période de durcissement7 jours à 23 ± 3 °C (73 ± 5 °F)
Épaisseur du filmDoit être spécifié
Durée du test30 cycles

Autres méthodes de test connexes à la norme ASTM D6944 :

Pour les différentes méthodes d’essai connexes, veuillez consulter ASTM D3359 et ASTM D4541

Si vous avez des questions sur la méthode d’essai à utiliser ou sur ASTM D6944, n’hésitez pas à nous contacter dès aujourd’hui, il nous fera plaisir de répondre à vos questions

« Retourner