Essais Cal 133

Laboratoires Micom offre le service d’essai selon Cal 133. La méthode d’essai d’inflammabilité Cal 133 a été adoptée en 1992 par l’État de la Californie pour tous les sièges utilisés dans les établissements publics non-munis de gicleurs. Cet essai d’inflammabilité est exigé pour les sièges par plusieurs États américains dans les endruits suivants : les hotels, les motels, les services correctionnels, les instituts de soins de santé, les établissement d’enseignement et plusieurs autres endroits publics. Pour consulter la liste des États ou juridictions qui exigent ce type d’essai, voyez: Bulletin Technique 133 de Californie.

Les protocoles d’essai Cal 133 et ASTM E-1537 sont très similaires et utilisent la même source d’ignitionb. Ils sont cependant différents de CAL TB-177, NFPA 260 et de la norme UFAC qui utilisent tous une cigarette comme source d’ignition.

À l’exception du mobilier utilisé à bord des avions commerciaux, cette norme est l’essai d’inflammabilité le plus exigeant pour les sièges.

Lors de la conception d’une chaise en vue d’une certification selon cette norme, les manufacturiers ont souvent recours à une barrière ignifuge dans le rembourrage. Les matériaux ignifuges utilisés sont souvent fait de Kevlar ou encore de fibre de verre. Un traitement de surface est aussi utilisé afin d’accroitre les propriétés recherchées.

Utilité et facteurs à considérer :

 La norme Cal 133 contient deux méthodes d’essai; A et B. Les deux méthodes utilisent la même source d’ignition et le même temps d’exposition à celle-ci, soit 80 secondes. La différence entre les deux méthodes réside dans les paramètres mesurés afin d’établir la conformité.

 Critères de passage/échec pour la méthode A :

  1.  Une augmentation de la température de 200°F ou plus, mesurée au thermocouple du plafond
  2. Une augmentation de la température de 50°F ou plus, mesurée au thermocouple à 4 pieds
  3. Une opacité de plus de 75% mesurée au détecteur d’opacité de fumée situé à 4 pieds
  4. Une concentration en monoxyde de carbone dans la pièce supérieure ou égale à 1000ppm durant 5 minutes, tel que mesuré selon la section VI, partie C.
  5. Une perte de masse due à la combustion de 3lbs ou plus durant les 10 premières minutes de l’essai.

Critères de conformité/échec pour la méthode B : 

  1. Un taux de dégagement de chaleur de 80 kW ou plus
  2. Un dégagement de chaleur total de 25 MJ ou plus durant les 10 premières minutes de l’essai
  3. Une opacité de plus de 75% mesurée au détecteur d’opacité de fumée situé à 4 pieds
  4. Une concentration en monoxyde de carbone dans la pièce supérieure ou égale à 1000ppm durant 5 minutes, tel que mesuré selon la section VI, partie C. 

Les manufacturiers peuvent choisir de mettre à l’essai selon la méthode A, B ou les 2 en même temps.

Lorsqu’un essai selon cette norme est requis, les manufacturiers devraient consulter le document « Cal 133 – Code of Practice » publié par l’État de la Californie dans le but d’améliorer la répétabilité des essais. De plus, dans le but d’améliorer le manque d’indications concernant l’applicabilité des résultats d’essai sur d’autres produits similaires, BIFMA a publié un guide expliquant la méthode de sélection des échantillons en plus des paramètres qui pourraient justifier un nouvel essai.  

Paramètres expérimentaux typiques :

  • Quantité d’échantillons ou produits : 1 échantillon
  • Méthode : A, B ou les deux
  • Échantillon à mettre à l’essai : Consulter le guide BIFMA
  • Température de conditionnement : 70±5°F
  • Humidité relative de conditionnement et d’essai : < 55%

Autres méthodes d’essai reliées :

Pour plus d’information concernant les essais CAL 133, veuillez consulter: Bulletin Technique 133 de CalifornieBIFMA X5.1, BIFMA X5.4, BIFMA X5.11.

« Retourner