ASTM D4214

Micom offre le test ASTM D4214 dans le cadre de ses services de tests de peintures. La norme ASTM D4214 « Standard test methods for evaluating the degree of chalking of exterior paint films » fournit plusieurs protocoles de tests qui permettent d’évaluer le degré de farinage (chalking) des films de peintures extérieures grâce à la quantification de la réflectance du résidu collecté par un ruban adhésif ou par l’identification du standard visuel qui représente adéquatement les caractéristiques du résidu récolté sur l’échantillon. Toutefois, ce standard ne décrit pas de procédure de conditionnement pour le spécimen.

Évaluation du taux de farinage (chalking) des films de peintures extérieures — utilisation et facteurs à prendre en considération :

 

L’objectif de la norme ASTM D4214 est de caractériser le degré de farinage (chalking) d’une peinture extérieure par l’entremise des standards de référence fournis par ce standard ou par des mesures de réflectance. En d’autres mots, cette méthode compare la quantité de résidus collectés à la surface du spécimen, par un bout de doigt ou par un tissu, aux photographies de référence présentes dans cette pratique pour atteindre son objectif. Ce protocole de test décrit quatre procédures qui peuvent caractériser cette propriété. La méthode A consiste à comparer la quantité de farine (chalk) recueillie sur le tissu utilisé pour frotter, avec une pression modérée le spécimen, à l’un des standards visuels fournis par cette pratique. La méthode B consiste à caractériser, à l’aide d’une échelle d’évaluation ou d’une échelle numérotée, la quantité de résidus recueillis par un doigt humide. La méthode C repose sur l’utilisation d’un réflectomètre pour évaluer cet attribut. Plus précisément, cette dernière emploie dix bandes de ruban à masquer pour récolter la farine (chalk) présente sur l’échantillon et utilise la plage de réflectance de ces derniers pour associer un indice de farinage (chalking) au spécimen. La méthode D emploie la section adhésive d’un ruban pour recueillir la farine présente sur la surface de l’échantillon et elle compare, sous une lumière diffuse et sur un velours noir, la blancheur du résidu récupéré sur le ruban adhésif aux photographies de référence fournies par cette méthode. Enfin, peu importe la procédure de test employé, cette méthode peut être associée à un test de vieillissement accéléré pour évaluer la stabilité de la peinture au cours du temps.

 

Les principaux facteurs à prendre en considération lors de l’exécution de ce test sont : les conditions météorologiques extérieures, la sécheresse de la surface du spécimen et la taille de l’échantillon.

 

Paramètres expérimentaux typiques pour le test ASTM D4214 :

 

Le nombre et la taille des spécimens doivent être spécifiés. Les critères d’acceptation doivent être établis par les parties intéressées. Le tableau 1 répertorie les principales caractéristiques de chaque procédure de test.

 

Tableau I : Principales caractéristiques des procédures de test décrites dans cette méthode

 

Méthode de test A
(Méthode du ruban de tissu)
Méthode de test B
(Méthode du doigt humide)
Méthode de test C
(Méthode du ruban transparent)
Méthode de test D
(Méthode de type TNO)
Outil utilisé pour évaluer l'échantillonFeutre de laine, velours ou velvantine de couleur noire ou blancheBout de doigt humideRéflectomètre, ruban à masquer et deux standards de réflectanceRuban de polyéthylène
Moyens pour évaluer le degré de farinage (chalking)Référence photographiqueÉchelle d’évaluation ou numérotéeLecture de réflectanceRéférence photographique

 

Autres méthodes de test connexes à la norme ASTM D4214 :

Pour les différentes méthodes d’essai connexes, veuillez consulter Tests sur revêtements.

« Retourner